La prise en charge de la chirurgie esthétique

Beaucoup se demandent si la chirurgie esthétique est prise en charge ou non par l’assurance ou mutuelle santé. En principe, ces entités ne prennent pas en charge une chirurgie qui ne résulte pas de l’état de santé de l’assuré, mais de sa seule et unique volonté. Mais certaines clauses du contrat d’assurance santé peuvent prévoir quelques exceptions. Et chaque contrat est différent, il faut prendre le temps de bien lire le vôtre.

Chirurgie esthétique et chirurgie réparatrice

chirurgie-reparatriceLa chirurgie réparatrice fait partie de la chirurgie esthétique mais en règle générale la première est prise en charge à 100% par les assurances et mutuelles santé. Pourquoi ? Pour la simple raison que la chirurgie réparatrice est réalisée suite à une maladie, un accident ou encore une malformation de naissance. A la différence de la chirurgie esthétique qui résulté d’une volonté de recherche de confort personnel, celle qui est réparatrice est recommandée par le médecin traitant. Voilà pourquoi, avant la réalisation de cette forme de chirurgie, le patient doit présenter le dossier attesté par le médecin. A défaut de ce document, la chirurgie réparatrice ne sera pas remboursée. A noter qu’elle est aussi prise en charge par la Sécurité Sociale. Par ailleurs, voici différentes chirurgies souvent remboursées : rhinoplastie, otoplastie, etc.

D’autres cas de chirurgie remboursés

chirurgie-raparatrice-handicapeDans certaines situations, l’assurance maladie peut prendre en charge la chirurgie esthétique. C’est le cas lorsque l’aspect considéré comme inesthétique est à l’origine d’un handicap psychologique pour l’individu. En effet, de nombreux individus ont un complexe sur le physique et celui-ci constitue souvent un réel blocage dans leur quotidien. Parmi les aspects inesthétiques à l’origine d’handicap psychologique, on retrouve les oreilles trop décollées, l’hypertrophie mammaire, etc. Dans tous les cas, l’intéressé doit présenter le dossier validé par un médecin. A noter que la décision de prise en charge appartient au médecin du conseil de l’assurance maladie. En ce qui concerne la valeur du remboursement, la chirurgie réalisée dans les hôpitaux publics est couverte en intégralité. En revanche, les dépassements dans les hôpitaux privés ne sont remboursés.