Des traitements pour atténuer les symptômes de l’Alzheimer

La prescription des médicaments anti-Alzheimer est exceptionnelle. Elle se fait au cas par cas en fonction du choix du patient et en évaluant les bénéfices des traitements thérapeutiques sur son état de santé par rapport aux risques auxquels ils l’exposent (effets secondaires, contre-indications, intolérance.. ).

Des traitements médicamenteux pour ralentir la progression de la maladie

medicament alzheimerIl n’existe pas encore de traitement curatif venant à bout de la maladie d’Alzheimer. Les traitements médicamenteux existants ralentissent le développement des troubles. Autrement dit, les chercheurs n’ont pas encore réussi à mettre au point un traitement qui intervient sur les mécanismes cellulaires de l’Alzheimer. Les traitements se contentent de ralentir la dégénérescence et de différer la mort neuronale. Ils ne les empêchent pas !
Au niveau clinique, ces traitements thérapeutiques disponibles ont prouvé leur efficacité en apportant une amélioration de l’état de santé des patients : leurs fonctions cognitives (attention, autonomie, concentration…) sont préservées sur une plus longue durée et ils s’adonnent à leurs activités quotidiennes avec moins de difficulté. Les proches et les médecins notent également un comportement moins troublé.

Les 2 familles de médicaments

alzheimer-medicamentPour l’heure, quatre médicaments ont été lancés sur le marché. Ils sont administrés par voie orale ou transcutanée. Leurs molécules permettent une préservation à plus ou moins long terme des neurotransmetteurs. Ces derniers sont, en situation normale, chargés de véhiculer l’information entre les neurones au sein de plusieurs zones du cerveau.
L’une des familles a pour objectif le ralentissement de la destruction de l’acétylcholine, un neuromédiateur impliqué dans le développement de la mémoire et de la pensée, dont le raisonnement. Cette famille comporte 3 types de traitement : celui à base de donepezil (l’Aricept® par exemple), celui à base de galantamine (le Reminyl® par exemple) et celui à base de rivastigmine (l’Exelon® par exemple). L’autre famille est un antiglutamate à base de mémantine dont la prescription est réservée aux formes modérées à sévères de l’Alzheimer. On peut citer l’Ebixa® en exemple de médicament.

Des médicaments en complément

Le médecin peut décider d’administrer des somnifères, des neuroleptiques ainsi que des antidépresseurs.